Recherche directe de l’antigène Plasmodium

Définition – physiologie
Le paludisme est une protozoose causée par un parasite du genre Plasmodium dont quatre espèces relèvent de la pathologie humaine: P. falciparum, P. vivax, P. ovalae, P. malariae.
Le frottis permet d’observer la présence du parasite qui, selon le stade d’évolution, apparaîtra sous la forme de trophozoïtes, schizontes ou gamétocytes. Il présente l’avantage de ne pas altérer la morphologie du parasite mais il peut conduire à des résultats faussement négatif en cas de faible parasitémie.
Un test immunologique permettant la détection d’antigènes spécifiques est un test complémentaire de premier choix systématiquement réalisé parallèlement au frottis. Il permet de différencier le P. falciparum des formes mixtes.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Le prélèvement réalisé sur tube EDTA doit idéalement être effectué à l’acmé thermique ou pendant la période ascendante.

Valeurs de référence
Absence de parasites (frottis) et test immunologique négatif

Délai de réponse
Répondu le jour de réception si reçu avant 16h

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Frottis sanguin et test immunologique sont les examens principaux conduisant au diagnostic de paludisme. L’examen sérologique (recherche d’anticorps anti-plasmodium) peut s’avérer un examen complémentaire utile pour le diagnostic rétrospectif du paludisme (donneurs de sang, paludisme viscéral évolutif)


Edition mai 2019 © 2019-Institut de Biologie Clinique IBC’LAB Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tout pays