MAGNESIUM

Définition – physiologie
L’organisme adulte contient 20 à 28 g. de Mg, dont plus de 50 % se trouvent dans les tissus osseux, le reste étant essentiellement intracellulaire.
Comme le calcium, le magnésium se présente sous deux formes:
– une forme ultrafiltrable: ionisée (physiologiquement active) ou complexée (citrates… )
– une forme non diffusible: liée aux protéines (principalement à l’albumine).
Le magnésium joue un rôle physiologiquement important dans les réactions de phosphorylation oxydative et dans l’activité de nombreuses enzymes; il intervient également dans les phénomènes d’excitabilité neuromusculaire. L’absorption du Mg alimentaire a lieu au niveau de la muqueuse de l’intestin grêle. La régulation de la magnésémie est encore mal connue, elle est mutifactorielle et fait probablement intervenir la parathormone et l’aldostérone.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Patient à jeun. L’analyse est réalisée sur sérum, érythrocytes (tube hépariné) et urine de 24 H. L’hémolyse invalide le dosage.

Valeurs de référence
Sérum
0.66 – 1.07 mmol/L

Erythrocytes
1.65 – 2.65 mmol/L

Urines de 24 h
0.99 – 10.5 mmol/24 h

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
L’hypomagnésémie.
Par malabsorption (sprue, stéatorrhée, résection du grêle), par pertes excessives d’origine intestinale (diarrhées importantes) ou rénale (nécrose tubulaire aiguë, diurétiques).
Par hypoparathyroïdisme : l’hypomagnésémie est dans ce cas souvent accompagnée d’hypocalcémie.
Par hyperaldostéronisme primaire.

Diverses situations telles que l’alcoolisme chronique, la pancréatite aiguë peuvent s’accompagner d’hypomagnésémie.

Hypermagnésémie:
– Liée à l’insuffisance rénale.

Dans la spasmophilie constitutionnelle le magnésium sérique est rarement diminué, le magnésium érythrocytaire (reflet espéré du Mg intracellulaire) semble être dans ce cas un meilleur indicateur.