HEMATOCRITE

Définition – physiologie
L’hématocrite exprime le rapport entre le volume occupé par les éléments figurés du sang et le volume sanguin total. En fait les éléments figurés autres que les hématies représentent un volume négligeable par rapport à celui des globules rouges.
L’hématocrite exprime donc le volume relatif occupé par les globules rouges.
Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Le sang est prélevé sur EDTA et maintenu à température ambiante ou à  4°C si l’analyse n’est pas effectuée dans les 12 heures.
Valeurs de référence
Homme : 37 – 51 %
Femme : 35 – 45%
Enfant : 32 – 45 %
Délai de réponse
Répondu le jour de réception.
Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Hématocrite et anémie
L’anémie est définie (en l’absence d’hémoconcentration ou d’hémodilution) par la diminution de la concentration de l’hémoglobine en-dessous des valeurs physiologiques.
Par contre, l’hématocrite, par l’intermédiaire du volume globulaire moyen (VGM) et de la concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH), permet une classification de première importance pour l’investigation d’une anémie.
Hématocrite et polyglobulie
C’est l’augmentation de la masse globulaire totale qui définit la polyglobulie. Ni la numération des hématies, ni le taux d’hémoglobine, ni l’hématocrite ne peuvent, isolément, conduire avec certitude au diagnostic de polyglobulie. L’hématocrite est néanmoins un excellent élément de dépistage et de surveillance d’une polyglobulie.
Edition mai 2019 © 2019-Institut de Biologie Clinique. Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tout pays