Trou anionique

Définition – physiologie
Par définition, le trou anionique est la différence entre la somme des concentrations des principaux cations du plasma (sodium, potassium) et celle des principaux anions (chlorure, bicarbonate) :
([Na+] + [K+]) – ([Cl-] + [HCO3-])
Normalement le trou anionique correspond aux anions non-mesurés : protéines, surtout l’albumine, sulfate, phosphate.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Les analyses permettant le calcul du trou anionique sont réalisées sur sérum.

Valeurs de référence
8-18 mmol/L

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
La détermination du trou anionique est surtout importante pour caractériser une acidose métabolique. Une élévation du trou anionique est observée dans les conditions suivantes et est due à l’accumulation d’anions spécifiques dans le plasma :

Etiologie Anions retenus
Diabète Acétoacétate, b-hydroxybutyrate
Insuffisance rénale  Phosphate, sulfate…
Acidose lactique Lactate
Intoxication au méthanol Formate
Intoxication à l’éthylène glycol Hippurate, glycolate, oxalate
Intoxication au salicylate Salicylate

On peut observer un abaissement du trou anionique en cas d’hypoalbuminémie, d’hypergammaglobulinémie (protéines chargées positivement), d’hypercalcémie ou d’hypermagnésémie.


Répertoire d'analyses de Biologie Clinique

G. JANSSENS, Directeur scientifique

Edition 2015 > PDF

Le répertoire a pour vocation d’aider au choix et à l’interprétation des paramètres de Biologie Clinique. Son édition est régulièrement complétée et modifiée. Toutefois il peut persister un délai entre la modification d’une analyse existante ou l’utilisation d’une nouvelle analyse et son apparition dans le répertoire.