Test à la TRH

CE TEST EST REALISE UNIQUEMENT EN MILIEU HOSPITALIER


Définition – physiologie
Ce test étudie la réponse hypophysaire à la stimulation exogène par la TRH. Cette réponse est objectivée par la mesure de l’évolution de la TSH pendant l’heure qui suit l’injection.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Le patient à jeun, reste au repos pendant toute la durée du test et s’abstient de fumer.
– Faire un premier prélèvement avant injection.
– Injection I.V de 200 µg de TRH
– Faire un second prélèvement 30 minutes après l’injection
– Faire un troisième prélèvement 60 minutes après l’injection

Valeurs de référence 
Taux de base de la TSH           0.3 – 4.0 mU/mL


Après 30 minutes                     Augmentation d’au moins trois fois le taux de base
Range normal de la riposte : 4 – 18 µU/mL


Après 60 minutes                     Diminution par rapport au prélèvement réalisé après 30 minutes


Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Cette épreuve présente tout son intérêt dans les cas limites d’hyper- ou d’hypothyroïdie
En cas d’hyperthyroïdie
Il y a absence de réponse hypophysaire. Ce test peut donc être considéré comme un test d’exclusion : une réponse normale est incompatible avec l’hyperthyroïdie
En cas d’hypothyroïdie
– Hypothyroïdie primaire: On observe une réponse exagérée de la TSH avec un taux de base élevé ou modérément élevé.
– Hypothyroïdie par déficit de synthèse de TSH (hypothyroïdie d’origine hypophysaire) : on observe un taux de base et une réponse de la TSH abaissés.
– Hypothyroïdie d’origine hypothalamique: On observe un taux de base faible ou normal et une réponse retardée de la TSH