Loading...
Techniques de prélèvement

Techniques de prélèvements : échantillons sanguins

Informations pratiques

Pour quels examens faut-il être à jeun ?

Durant la période de jeûne, la prise d’eau est autorisée.
Certains paramètres ne sont pas modifiés par les repas mais leur taux varie fortement selon l’heure du prélèvement (rythme circadien); il est donc souhaitable de réaliser le prélèvement le matin.

Jeûne indispensable (8h)  Prélèvement souhaitable entre 8h et 10h
Glycémie X
Insuline X
C peptide X
HGPO (hyperglycémie provoquée) X
Profil lipidique complet : Triglycérides, Chol. tot, LDL, HDL, apoA1 ou B X  (12h de jeûne)
Acides gras (sérum) X
Homocystéine X
Gastrine X  X
C-Télopeptide X  X
ACTH, Cortisol  X
GH  X
Aldostérone, renine X
Testostérone  X
PTH  X
TSH  X
Fer, Saturation de la transferrine  X
Cathécolamines, Plasma  X  X
FSH, LH  X
Leucocytes, numération X  X
Ostéocalcine  X
Phosphore  X

> Pour toutes les autres analyses: le patient ne doit pas être à jeun, mais il vaut mieux attendre 2 à 3 heures après un repas riche en graisses.

Pendant combien de temps et à quelle température faut-il conserver le sang avant enlèvement?
• Ne pas conserver le sang au cabinet plus de 24 heures.
• Conserver le sang à température ambiante.
• Tenir compte impérativement des délais de conservation abrégés suivants:
potassium: pas plus de 6 heures;
phosphore: pas plus d’1 heure.
PTH: pas plus de 6 heures, en cas de prélèvement dans un tube à sérum.
Tests ARN moléculaires (p. ex. ARN HCV): pas plus de 2 heures à température ambiante ou 12 heures à 4°C

Prélèvement sanguin veineux

Poser le garrot environ 10 cm au dessus du site de ponction.
Le rôle du garrot est de faciliter la recherche des veines.
Il est recommandé de le relâcher pendant le prélèvement.
Attention : si le patient se plaint de refroidissement ou de fourmillements, ou si une cyanose apparaît, relâcher le garrot qui est soit trop serré, soit en place depuis trop longtemps. Une stase veineuse trop longue (> 3 min) entraîne des modifications des paramètres biologiques.

Une fois choisi, désinfecter soigneusement le site de ponction.
Ne jamais palper le site après désinfection.
Récapitulatif du prélèvement sous vide.

Récapitulatif du prélèvement sous vide

Ordre recommandé d’utilisation des tubes VACUTAINER dans le cas de prélèvements multiples :
1. Flacons à hémoculture
2. Tubes citratés (bilan de coagulation)
3. Tubes pour analyse de sérum (tubes secs)
4. Autres tubes contenant des anticoagulants (EDTA, Héparine, etc.)Pour le choix des tubes : voir demande d’analyses du laboratoire
Important : les tubes (en particulier les tubes citratés) doivent être correctement remplis ! Un tube trop peu rempli peut entraîner une dilution du sang par l’anticoagulant et ainsi fausser les résultats.
En cas d’utilisation d’un butterfly, purger la tubulure avec un tube bleu avant de prélever le tube bleu servant à l’analyse.Dès la fin du prélèvement, mélanger tous les tubes par quelques retournements (ne pas secouer). Après le prélèvement, presser le site de ponction avec un coton pendant quelques minutes, afin d’éviter la formation d’un hématome et de favoriser la cicatrisation de la veine.
NE PAS REMETTRE LE CAPUCHON SUR L’AIGUILLE AVANT DE LE JETER DANS LE CONTAINER