LES MARQUEURS DE L’HEPATITE B

Définition – physiologie
 
AgHBs : Antigène de surface du virus de l’hépatite B. Sa détection dans le sérum révèle soit une infection aiguë (il est, dans ce cas, le signe le plus précoce), soit une infection chronique
• Anti HBs: Anticorps dirigé contre l’antigène de surface du virus de l’hépatite B. Sa présence témoigne de la réponse immunitaire contre l’HBV et de l’évolution favorable de la maladie.
L’apparition des anti-HBs se manifeste en général 1 à 4 mois après le début des symptômes. C’est l’anticorps protecteur obtenu par la vaccination.
• Anti Hbcore ( c ): Anticorps dirigé contre la nucléocapside virale (core). Sa mise en évidence correspond soit à une infection active aiguë ou chronique, soit à une réponse immunitaire résiduelle reflet d’une infection ancienne. Il peut être acquis passivement par transfusion ou par diffusion à travers la barrière placentaire.
• IgM anti HBc : IgM dirigées contre la nucléocapside virale. En grande quantité ou en proportion importante, ce marqueur signe une infection récente et peut encore être positif lorsque l’antigène HBs est déjà éliminé, permettant un diagnostic tardif d’hépatite B datant de quelques semaines. En faible quantité, ces IgM sont fréquentes chez les porteurs chroniques de longue date (se référer aux normes du laboratoire).
• Ag HBe: Antigène « e » du virus de l’hépatite B, il est présent dans le sérum pendant une période assez courte (3 à 6 semaines) et toujours associé à la présence d’antigène HBs. Sa détection est associée à la phase la plus contagieuse de la maladie. La persistance de l’HBe au-delà de 10 semaines doit attirer l’attention vers un passage possible à la chronicité.
• Anti-HBe: Anticorps dirigé contre l’antigène « e » du virus de l’hépatite B.
La négativité de HBe et la présence d’anti-HBe pendant la phase aiguë de la maladie montre une évolution favorable, la guérison étant signée par la disparition de l’Ag HBs. Les anticorps anti- Hbe peuvent persister toute la vie.
• HBV-DNA : La détection et le dosage des ADN viraux peut se faire par technique moléculaire.
L’antigène HBs étant produit en quantité énorme lors de l’infection aiguë, il est rare que la détection d’ADN soit utile dans ces circonstances.
Le dosage quantitatif des ADN viraux est utile dans la mise au point et le suivi des patients infectés chroniquement et ceci dans le cadre d’un traitement antiviral (tests réalisés par les Centres de Diagnostic Moléculaire).

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
Ces analyses se font sur sérum.

Valeurs de référence
La négativité de l’ensemble des marqueurs est incompatible avec une infection récente ou ancienne par le virus de l’hépatite B.
Immunité après vaccination : Anti HBs > 10 mUI/mL

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
La détection des marqueurs de l’hépatite B poursuit trois buts: reconnaître l’agent infectieux, déterminer le stade de la maladie, estimer l’évolution. La cinétique de chaque marqueur étant particulière, l’interprétation repose sur la comparaison des résultats. L’interprétation suivante peut être donnée pour HBs, anti-HBs et anti-HBc.

Ag HBs Anti-HBs Anti-HBc Résultats compatibles avec
+  – un début d’hépatite B aiguë
+ +  – un porteur chronique du virus de l’hépatite B.
– une hépatite B aiguë ou récente.
+  – un antécédent d’hépatite B.
– vaccination anti HBV ou des anticorps acquis passivement (rare)
+ +  – une hépatite B ancienne avec immunité
– des anticorps acquis passivement (transfusion, immunoglobulines…)
+  – une convalescence d’hépatite B récente.
– un porteur chronique d’HBV à faible dose. (avec HBs non détectable.)
– un antécédent lointain d’hépatite B.
– interférence d’anticorps aspécifiques
 – une infection récente, infection ancienne peu probable.

Hbe et anti-Hbe complètent le tableau sérologique
Cinétique de la réponse immunitaire:

Répertoire d'analyses de Biologie Clinique

G. JANSSENS, Directeur scientifique

Edition 2015 > PDF

Le répertoire a pour vocation d’aider au choix et à l’interprétation des paramètres de Biologie Clinique. Son édition est régulièrement complétée et modifiée. Toutefois il peut persister un délai entre la modification d’une analyse existante ou l’utilisation d’une nouvelle analyse et son apparition dans le répertoire.