HIV – ANTIGENE P 24

Définition – physiologie
Aux alentours de la séroconversion et ensuite dans les stades avancés de la maladie, l’antigène p24 du virus HIV peut être détecté dans le sérum des patients infectés. Avant le développement des techniques moléculaires pour doser la charge virale, l’antigène était utilisé comme marqueur pronostique chez les patients HIV. A l’heure actuelle cette indication est dépassée, cependant la détection de l’antigène p24 est un marqueur précoce lors de la phase d‘invasion par le virus, pouvant être positif avant les tests de dépistages des anticorps.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
L’analyse est réalisée sur sérum.

Valeurs de référence
Absence

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
La détection d’antigène p24 dans un contexte clinique de suspicion de primoinfection par le virus HIV est un argument important en faveur de ce diagnostic (le laboratoire doit avoir confirmé la spécificité du résultat par une réaction de neutralisation). Il convient cependant de confirmer le diagnostic par une recherche des ARN et/ou des ADN viraux et par l’observation lors du suivi sérologique, de l’apparition des anticorps (voir ce test).


Répertoire d'analyses de Biologie Clinique

G. JANSSENS, Directeur scientifique

Edition 2015 > PDF

Le répertoire a pour vocation d’aider au choix et à l’interprétation des paramètres de Biologie Clinique. Son édition est régulièrement complétée et modifiée. Toutefois il peut persister un délai entre la modification d’une analyse existante ou l’utilisation d’une nouvelle analyse et son apparition dans le répertoire.