CEA

Définition – physiologie
Il s’agit d’une famille de glycoprotéines synthétisées par les cellules épithéliales du tractus gastrointestinal fœtal et présentes à l’état de traces chez l’adulte.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
L’analyse est réalisée sur sérum ou plasma prélevé sur EDTA. Si le dosage est postposé, l’échantillon est congelé.

Valeurs de référence
< 3 µg/L

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Le CEA est un marqueur de l’adénocarcinome colorectal , mais il peut être élevé dans d’autres néoplasies (carcinome du sein, poumon, pancréas, estomac, ovaire, utérus, …). Des élévations modérées du CEA sont décrites dans des pathologies hépatiques et intestinales bénignes, lors d’infections pulmonaires, en cas d’emphysème et d’insuffisance rénale. Les concentrations en CEA chez le fumeur sont légèrement plus élevées que chez le non-fumeur. Le CEA est un paramètre précieux dans le suivi des patients atteints de cancer, en particulier colorectal : sa concentration plasmatique reflète la réponse au traitement. Sa demi-vie médiane est de 15 à 20 jours. Une augmentation du taux de CEA peut précéder de plusieurs semaines l’évidence de la récidive (locale ou générale) de la néoplasie. Dans le cancer colorectal, la sensibilité du CEA varie de 20 à 87% selon le stade de l’affection. Cette sensibilité est trop faible pour en faire un test diagnostique. Le dosage du CEA n’est donc pas recommandé comme test de dépistage.


Répertoire d'analyses de Biologie Clinique

G. JANSSENS, Directeur scientifique

Edition 2015 > PDF

Le répertoire a pour vocation d’aider au choix et à l’interprétation des paramètres de Biologie Clinique. Son édition est régulièrement complétée et modifiée. Toutefois il peut persister un délai entre la modification d’une analyse existante ou l’utilisation d’une nouvelle analyse et son apparition dans le répertoire.