ANTICORPS ANTI-LEPTOSPIRA

Définition – physiologie
Les techniques d’agglutination (microagglutination, agglutination sur lame) sont les plus couramment utilisées pour révéler la présence d’anticorps anti-leptospira. L’espèce Leptospira est répartie en de très nombreux sérogroupes. Les réactions d’agglutination reprennent parmi ceux-ci (isolément ou en groupe), une série de sérotypes responsables de la majorité des cas de leptospirose. Les anticorps spécifiques sont généralement décelables 7 à 10 jours après le début de la maladie et atteignent leur titre maximum après 3 à 4 semaines. Les taux résiduels peuvent persister plusieurs années.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
L’analyse se réalise sur sérum.

Valeurs de référence
Absence d’anticorps spécifiques.

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Les titres obtenus en micro-agglutination sont plus élevés que ceux obtenus par agglutination sur lame.
En microagglutination:
– Les titres sont pris en considération à partir 1/100.
– Un titre isolé de 1/1600 peut être considéré comme suggestif d’une infection récente. Les titres peuvent atteindre des valeurs très élevées.
En agglutination sur lame:
– Les titres sont pris en considération à partir 1/10.
– Un titre isolé de 1/160 peut être considéré comme suggestif d’une infection récente.
Quelle que soit la technique utilisée, il convient toujours de mettre en évidence une séroconversion (variation minimale de 4 X le titre initial).


Répertoire d'analyses de Biologie Clinique

G. JANSSENS, Directeur scientifique

Edition 2015 > PDF

Le répertoire a pour vocation d’aider au choix et à l’interprétation des paramètres de Biologie Clinique. Son édition est régulièrement complétée et modifiée. Toutefois il peut persister un délai entre la modification d’une analyse existante ou l’utilisation d’une nouvelle analyse et son apparition dans le répertoire.