ANTICORPS ANTI-CCP

DÉFINITION – PHYSIOLOGIE
Les anticorps dirigés contre la filaggrine – composant essentiel de la barrière cutanée – constituent des marqueurs biologiques de la polyarthrite rhumatoïde.

Pour pallier les problèmes de standardisation liés à la lecture (immunofluorescence indirecte) et à la variabilité du substrat, des tests immuno-enzymatiques faisant appel à des peptides cycliques citrullinés (CCP) de la filaggrine, cibles antigéniques de ces anticorps, ont été développés.

PRÉLÈVEMENT – PROPRIÉTÉ DE L’ÉCHANTILLON
L’analyse est réalisée sur sérum, plasma EDTA ou citraté.

VALEURS DE RÉFÉRENCE
négatif < 25 U/mL ;
positif > ou = 25 U/mL

INTÉRÊT CLINIQUE – INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS
La polyarthrite rhumatoïde est l’une des maladies auto-immunes systémiques les plus courantes : elle touche environ 0,5 % de la population mondiale.
La recherche d’anticorps anti-CCP représente le test de choix dans le diagnostic de cette maladie.
Les anticorps anti-CCP apparaissent précocement : le test peut être positif avant l’apparition de signes cliniques, il est d’une sensibilité équivalente au RA test (proche de 70 %) mais il est beaucoup plus spécifique (>96%) que ce dernier.
La recherche d’anticorps anti-CCP ne peut être portée en compte à l’AMI qu’une fois par année civile et cela uniquement dans le cadre du diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde.

Délai de réponse : 3 jours